La Dernière Heure/Les Sports : Braine a retrouvé une âme, des couleurs et des joueuses !

USK PRAGUE - CASTORS BRAINE Mercredi 19h. Anderson et Razheva sont aptes et pourraient être alignées ce mercredi soir en République tchèque.

Il y a pratiquement un an jour pour jour, les Castors créaient l’exploit en déplacement à… Prague (67-68). Les dames de Pascal Angillis sont-elles en mesure d’accomplir de nouvelles prouesses ?

À six rotations à peine, le collectif brainois aurait mérité la victoire la semaine passée. Sa bravoure face à Orenbourg n’a en tout cas pas été récompensée et on sait qu’en EuroLeague, peu importe la manière, seul le résultat compte. Comme l’atteste leur démonstration samedi face aux Kangoeroes, les Castors sont en regain de forme. Et les rongeuses viennent de récupérer Anderson et Razheva, de quoi augmenter les rotations. Prague, deuxième avec un seul revers, est l’un des épouvantails du groupe.

Un statut qu’il ne l’a pas empêché de se prendre une sévère rouste mercredi passé à Eka (87-59). L’USK n’a du reste plus de secrets pour les Brabançonnes. De retour ce week-end, Antonia Delaere vient de croiser le fer – en compagnie de Manon Grzesinski – avec Hanusova et les sœurs Elhotova lors du dernier Belgique – Tchéquie. Si on retrouve sur le banc cette vieille connaissance de Brezinova (coupée par les Brainois en janvier’17), l’effectif praguois repose aussi sur sa colonie étrangère. La Croate Rezan est toujours pointée à 1,98m.

Tandis que la Française Ayayi plonge dans les espaces et laisse rarement une feuille de stats insensible, l’Espagnole Romero et la Slovène Oblak se chargent de la mène. L’épine dorsale de l’équipe coachée par la Slovaque Hejkova (7e saison à l’USK) est personnifiée par Thomas. Deuxième performeuse de l’EuroLeague avec 17,5 points, 9 rebonds et 2,8 assists par rencontre, l’Américaine est le point de fixation des Tchèques dans la raquette. « Prague est l’un des favoris du groupe », confirme Jacques Platieau. « Si on évolue avec la même combativité que la semaine passée, nos chances augmenteront. Notre objectif reste de mettre deux équipes derrière nous parmi Schio, Villeneuve, Polkowice et Orenbourg. Mais chaque victoire, c’est du boni », clame encore le président.

Christophe Kugener

Source : La Dernière Heure/Les Sports